Menu principal

STOP Oléoduc Montmagny-L'Islet
par Guylaine Hudon le 2016-08-23

STOP oléoduc Montmagny-L’Islet

Le projet de loi sur les hydrocarbures : porte grande ouverte

à la fracturation dans nos régions

Le 6 juillet dernier, STOP oléoduc Montmagny-L’Islet transmettait aux MRC de Montmagny et de L’Islet un avis sur le projet de loi sur les hydrocarbures et demandait aux maires de s’opposer à ce projet de loi. Celui-ci contient des articles inacceptables pour les citoyens et pour les municipalités.

Le comité citoyen demande aux maires de bien évaluer les enjeux pour les citoyens vivant à proximité de forages éventuels, pour les municipalités de nos MRC et celles d’ailleurs au Québec, et pour l'environnement. Ce projet de règlement permettrait aux compagnies d’exproprier les terrains des citoyens pour effectuer le travail d’exploration ou d’extraction du pétrole ou du gaz, de tracer des chemins forestiers là où elles en auraient besoin pour faciliter leurs travaux; de puiser l'eau des municipalités sans que celles-ci puissent avoir un droit de regard ou obtenir des redevances; d'entreposer et de rejeter des matières dont les critères de conformité seraient définis par le ministre et l’exploitant. Le projet de loi prévoit des licences de 5 ans pour l'exploration et de 20 ans pour l'exploitation. En d'autres termes, si cette loi est adoptée, les Québécois ne seront plus maîtres chez eux, les régions seront gérées par des partenaires financiers d'ailleurs, l'environnement ne sera plus que de la matière exploitable et les cibles de réduction des gaz à effet de serre ne seront plus que vagues promesses oubliées.

L’extraction des hydrocarbures par fracturation présente des risques importants, tant pour la santé des citoyens que pour l’eau potable et le territoire, provoquant des secousses sismiques. Ces risques ont mené des pays européens, dont l’Écosse, le Pays de Galles et la France, ainsi que la province du Nouveau-Brunswick à interdire la fracturation.

Même si le promoteur doit se soumettre à la Loi sur la qualité de l'environnement et à un éventuel BAPE, il est possible que la demande de BAPE soit refusée si le ministre la juge frivole. Déjà, dans le dossier de l’exploitation pétrolière à Gaspé, le bureau du ministre a pris la décision qu’il n’y aurait pas de BAPE, même si la municipalité et les citoyens l’ont réclamé à plusieurs reprises et que les forages sont effectués à peine à 350 mètres des résidences.

Le projet de loi pourrait être adopté au début de l’automne. Il est plus que temps de s’informer et d’agir!

Le comité de citoyens STOP oléoduc Montmagny-L’Islet

www.stopoleoduc.org

https://www.facebook.com/STOPoleoducMontmagnyLislet

Odette Lussier,

STOP oléoduc Montmagny-L’Islet




Espace publicitaire