Menu principal

Charlotte à l'école secondaire
par Guylaine Hudon le 2022-02-15

Du ressourcement et du déjà vu

Voilà qu’on se retrouve alors qu’une nouvelle année débute. Je tiens donc, chers lecteurs, à vous souhaiter une belle année 2022 de la santé et du bonheur. Mes souhaits clichés sont, à mon avis, essentiel dans notre quotidien. Dans cette chronique, après vous avoir informé sur mon temps des Fêtes, vous en apprendrez un peu plus sur la rentrée du mois de janvier. Bonne lecture!

Le 20 décembre, voilà que le variant Omicron qui bouleverse la planète entière est venu bouleverser notre quotidien prolongeant le congé des Fêtes d’une journée. Comme vous pouvez en déduire, notre journée d’activités prévue le 21 décembre a été annulée. Nous étions déçus, mais à la fois résilients, car nous le savions que la situation sanitaire ne permettait pas la tenue de cette journée... Même si, encore une fois cette année, le temps des Fêtes a été différent et empreint d’une certaine nostalgie, j’ai apprécié ce congé qui m’a permis de sortir de la routine scolaire. En effet, comme à chaque hiver, ma famille et moi sommes allées faire des tours de voiture pour y voir de majestueux oiseaux : les harfangs des neiges, l’emblème aviaire du Québec. Nous avons croisé la route de ces chouettes au regard jaune perçant lors de nos différents périples et gardez l’œil ouvert puisque nous en avons vu plus d’un dans la région! De plus, j’ai profité du plein air en marchant, patinant et skiant dans cette neige qui se fait rare par les temps qui courent... En plus, j’ai alloué du temps pour faire de la couture, un passe-temps que j’adore, des marques pages et des sapins rembourrés en tissu font partis de mes petits projets. Cet intérêt vient-il des racines de mes grands-mères Thibault et Deschênes qui se passionnaient pour la couture? Bref, ce fut plaisant et ressourçant! Après ces jours de repos, je pouvais dire que j’étais prête pour le retour à l’école qui débutait en ligne. Autant pour le personnel que les élèves, il y avait un sentiment de déjà vu...

Il s’agit d’une photo de mon coin couture où j’ai passé quelques temps à réaliser de beaux projets. Photo : Charlotte Bernier.


À la suite de 16 jours de congé, l’école en ligne revient dans nos vies. En premier lieu, c’était pour deux jours, maintenant c’est pour un peu plus d’une semaine et je crois que la majorité des élèves craint une prolongation. Je dois préciser que, l’an dernier, nous les élèves, nous nous sommes familiarisés avec plusieurs sphères de ce mode d’enseignement qui nous permet de suivre nos cours selon l’horaire habituel. Par contre, l’école en virtuel ne nous permet pas de voir nos amis, nos enseignants ni de pratiquer nos activités parascolaires en présentiel. Tous ces bouleversements dans notre parcours scolaire, depuis deux ans, nous ont fait réaliser, mes camarades et moi, à quel point l’école en présentiel est importante et beaucoup plus plaisante que l’apprentissage devant un écran. Je me rappelle que c’est la planète entière qui cohabite avec cet ennemi invisible et que c’est tous ensemble qu’on vaincra ce virus. Ainsi, dans cette situation, le meilleur qu’on puisse faire est de garder espoir et soutenir nos proches.

Voici une photo d’un harfang des neiges prise par ma mère lors d’une de nos escapades hivernales. Photo : Marie-Hélène St-Pierre.


Au plaisir de vous réécrire en février à propos de notre potentiel retour à l’école. Je vous souhaite de croiser de beaux harfangs des neiges et de profiter du ressourcement que nous offre la nature!

Charlotte Bernier,

heureuse étudiante de 4e secondaire

à l’école secondaire Bon Pasteur




Espace publicitaire