Menu principal

Le temps des Fêtes et la santé mentale
par Guylaine Hudon le 2021-12-23

Pendant le temps des Fêtes, nous devons nous soucier de notre santé mentale et de celle de nos proches. Cette période peut être angoissante et fragiliser notre équilibre mental. On doit faire les achats, emballer les cadeaux, écrire et envoyer les cartes de voeux, décorer la maison, planifier les déplacements et préparer la nourriture. Pour les personnes qui ont des problèmes de santé mentale, ces festivités peuvent présenter des défis de taille : foules, lumières étincelantes, bruit, nombreux baisers et câlins ne sont pas nécessairement agréables. Nous oublions que les choses qui nous réjouissent peuvent être une source de sentiments négatifs pour d’autres personnes. Pendant les Fêtes, nous devrions être sensibles à ces différences.

Les chansons de Noël peuvent nuire à notre santé mentale et déclencheraient un compte à rebours dans notre esprit qui peut causer de l'anxiété. Elles nous invitent à replonger dans notre passé, difficile pour plusieurs. Au moment de faire le sapin ou de décorer l'appartement, la musique nous procure une sensation de joie. Au bout d'un instant, ce ne sont plus les bons souvenirs qui traversent l'esprit des personnes qui ont peu de liens, qui sont seules ou qui ne sont pas en bon terme avec leur parenté.

Les Fêtes nous ramènent à la famille, les amis, les traditions. Elles nous rappellent aussi la disparition d’êtres aimés. C’est la période parfaite pour la nostalgie, surtout quand on a de bonnes raisons de s’ennuyer. Nous sommes privilégiés lorsque nous pouvons compter sur le soutien de notre cocon familial et nos amis durant cette période. Imaginons comment on peut se sentir quand on n’a personne avec qui partager notre affection.

Les spécialistes en santé mentale s’entendent pour dire que la reconnaissance est une excellente façon de se remonter le moral. Soyons reconnaissants pour les bons moments, les vacances, les bons repas, les occasions de revoir des êtres chers et pour tout ce que nous avons reçu de positif durant l’année. Pour réduire le risque de développer des émotions négatives (honte, culpabilité, colère) pour les promesses non tenues, il est recommandé de maintenir son réseau social actif et d’élaborer des résolutions réalistes et réalisables. L’anxiété aura moins d’impact si nous gardons le contact avec nos proches ou si nous nous impliquons à une cause.

Pour combler notre solitude ou pour nous faire plaisir, nous pouvons lire un roman, réorganiser notre espace de vie, faire une visite virtuelle d’un musée; écouter une musique apaisante ou danser sur un air plus rythmé, faire de la peinture, du dessin, photo, du tricot, des casse-tête, pratiquer la visualisation, la méditation, le yoga, écouter des séries en rafale. Même sous la neige, il est prouvé qu’une sortie à l'extérieur a des effets bénéfiques sur notre santé. Accordons du temps aux personnes que nous aimons.

Favoriser les routines quotidiennes : manger des aliments sains, bien dormir, réduire sa consommation d’alcool et faire de l’exercice nous apportent un sentiment de sécurité et de plénitude. Et puis, faisons preuve de compassion envers nous-même. Finalement, prenons le temps de rire, de vivre!


JOYEUX NOËL ET BONNE ET HEUREUSE ANNÉE 2022!


Sylvie Leblanc

Les Nouveaux Sentiers de la MRC de L’Islet


Sources :

https://www.ma-grande-taille.com/culture/chansons-noel-seraient-dangereuses-pour-sante-mentale-281649;https://urbania.ca/article/noel-et-notre-sante-mentale-le-stress-de-lintimite;https://www.canada.ca/fr/ministere-defense-nationale/feuille-derable/defense/2020/12/evaluation-notre-sante-mentale-pendant-fetes.html;https://www.esantementale.ca/World/Survivre-aux-ftes-de-fin-dannee-information-pour-les-adultes/index.php?m=article&ID=56004;https://www.huffpost.com/archive/qc/entry/noel-sante-mentale-risque-temps-des-fetes-isolement_a_23605653




Espace publicitaire