Menu principal

Cinéma...
par Guylaine Hudon le 2021-11-02

Voici les films qui seront présentés au mois de novembre, au Centre socioculturel Gérard-Ouellet.

Délicieux (comédie dramatique)

Les 3 et 4 novembre, à 19 h.

Peu de temps avant la Révolution française, Pierre Manceron met sa maîtrise de la cuisine au service du Duc de Chamfort. Malgré ses efforts, cela ne fera pas l'affaire du Duc qui le limoge sans hésitation. Perdu, mais orgueilleux, Pierre Manceron se lancera dans une quête pour vivre de sa passion, aux côtés d'une femme étonnante qui l'inspire dans son souhait d'apprendre l'art culinaire. Ensemble, ils lanceront ce qui s'avérera être le premier restaurant, un endroit où l'on peut venir se délecter en toute quiétude. L'initiative sera couronnée de succès, mais attirera aussi au duo certains ennemis.


Les Fils (documentaire)

Les 17 et 18 novembre, à 19 h.

L'ambition des Fils, religieux d'un nouveau genre, sortir des presbytères pour rencontrer le "vrai monde", et même travailler en usine aux côtés d'une population pauvre et laissée pour compte. À l'encontre du pouvoir clérical, ils ont investi, avec une proximité remarquable un quartier défavorisé et donné une voix à ses habitants. Ils se sont aussi retrouvés au coeur des luttes politiques de l'époque alors que, paradoxalement, la religion perdait du galon. À travers de multiples témoi-gnages, photographies et images fascinantes d'un Montréal depuis longtemps disparu, Les Fils brossent une peinture positive d'un engagement humaniste, loin de tout embrigadement.


Stillwater (drame psychologique)

Les 24 et 25 novembre, à 19 h.

Bill Barker est un foreur de pétrole qui habite la ville de Stillwater aux États-Unis. Un jour, il décide de rendre visite à sa fille, qui est emprisonnée depuis quelques années à Marseille, en France. Elle est accusée d'avoir tué une amie : un crime dont elle clame son innocence. Devant le refus de la cour à réévaluer de nouveaux éléments de preuve, Bill mène sa propre enquête. Le père peut compter sur une voisine de chambre d'hôtel et sa fille de huit ans afin de mieux comprendre toutes les subtilités de la langue française.

Bon cinéma!

Claire Wingen, directrice




Espace publicitaire