Menu principal

Nouveaux groups de francisation à Saint-Jean-Port-Joli et à Saint-Pamphile
par Guylaine Hudon le 2021-11-18

Le Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud (CSSCS) et la MRC de L’Islet sont fiers d’annoncer l’ajout de deux groupes en francisation, soit un à Saint-Jean-Port-Joli et un à Saint-Pamphile. Les deux organisations ont tra-vaillé avec un objectif commun : soutenir les travailleurs immigrants dans leurs besoins de formation afin de faciliter leur intégration.

Bien implantée depuis quelques années à Montmagny, l’offre de formation en francisation est élargie pour permettre la participation aux cours dans le milieu de vie des travailleurs. Certains viennent pour améliorer leurs communications orales et écrites au quotidien, alors que d’autres y sont pour se préparer en vue du test de connaissance de français qui mène notamment à la demande de résidence permanente et de citoyenneté canadienne.

À Saint-Jean-Port-Joli, le groupe composé d’une quinzaine de participants est accueilli à la bibliothèque municipale. À Saint-Pamphile, onze participants se réunissent à l’école secondaire de la Rencontre. Les travailleurs qui arriveront dans la région au cours des prochaines semaines pourront également se joindre aux groupes.


Groupe de Saint-Jean-Port-Joli.

Photo : Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud.


Une collaboration gagnante pour contrer les défis de la francisation

Le partenariat entre le CSSCS et la MRC de L’Islet a permis de connaître et d’appliquer les conditions gagnantes pour les participants. Le Service d’accueil et d’intégration des nouveaux arrivants de la MRC de L’Islet a grandement contribué à rejoindre les travailleurs et identifier leurs besoins. Pour ceux-ci, le transport représente souvent un obstacle. Ainsi, pour les francisés qui habitent la municipalité de L’Islet qui voudraient participer au cours de Saint-Jean-Port-Joli, la MRC de L’Islet rend l’autobus Accès L’Islet disponible entre ces deux localités.

Le Centre d’éducation des adultes de Montmagny-L’Islet-Nord et le Centre d’éducation des adultes de L’Islet-Sud ont travaillé à la coordination du projet et à l’organisation des ressources humaines et matérielles. L’enseignante, Mme Bianka Viel, est la ressource idéale pour accompagner les participants. Polyglotte, psychopédagogue de formation et nouvelle arrivante dans la région de L’Islet, Madame Viel comprend la réalité de ses élèves.

Les entreprises qui accueillent les travailleurs immigrants ont également contribué à la mise en place de ce projet de formation, en accompagnant les participants dans leurs démarches d’inscription. Ce partenariat entre le CSSCS, la MRC de L’Islet et des entreprises de la région vise à accroître l’établissement durable des personnes immigrantes, particulièrement dans le contexte de rareté de main-d’œuvre actuel.


Groupe de Saint-Pamphile.

Photo : Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud.


L’intégration et le réseautage par la francisation

Les enseignantes en francisation ont observé que les cours créent du réseautage et des liens entre les participants. De nombreux travailleurs venus des Philippines, de Madagascar et du Guatemala sont maintenant réunis autour d’activités d’apprentissage qui leur permettent à la fois d’apprendre le français, mais aussi de s’exprimer à propos de leur culture, de leur situation et d’échanger entre eux.

Maryse Fleury, agente de développement SAKADO

Centre de services scolaire de la Côte-du-Sud




Espace publicitaire