Menu principal

Une treizième femme assassinée par son conjoint violent… #CESTASSEZ
par Guylaine Hudon le 2021-07-02

Indignées du meurtre d’une femme dans un contexte conjugal survenu dans notre région voisine, Le Havre des Femmes s’est joint solidairement à une marche organisée par le Regroupement des groupes de femmes de la région de la Capitale -Nationale ce 17 juin.

Nous avons marché pour cette treizième femme assassinée des mains d’un homme violent; celui qu’elle a aimé, celui avec qui elle a partagé son intimité, celui qu’elle a possiblement essayé d’aider. Il lui a rendu cet amour en la tuant à coups de couteau. Ce n’est pas ça de l’amour. #CESTASSEZ


En espérant qu’il n’y ait pas de 14victime. Photo : Le Havre des Femmes.


Nous avons marché aussi en mémoire de toutes ces femmes qui ont été assassinées par un conjoint ou un ex-conjoint. Nous tenions à démontrer notre indignation, notre colère, notre peine et notre soutien aux personnes laissées dans le deuil. #CESTASSEZ

Les travailleuses de la maison veulent que la violence envers les femmes et les enfants cesse. Elles mettent tout en œuvre pour rejoindre les femmes et les enfants vivant de la violence conjugale. 24 h sur 24, les intervenantes peuvent répondre à vos questions. Elles peuvent aussi vous rencontrer dans différents endroits dans les MRC de L’Islet et de Montmagny. Elles peuvent offrir de l’hébergement si une femme a besoin de prendre du recul sur sa relation ou si elle veut se mettre en sécurité. #CESTASSEZ


Toutes unies pour contrer la violence faite aux Femmes. Photo : Le Havre des Femmes.


Seul, Le Havre des Femmes n’arrivera pas à rejoindre toutes ces femmes et c’est pourquoi on s’adresse à toi qui entends, vois, écoutes…

Toi qui es témoin des cris à répétition chez le voisin.

Toi qui écoutes les confidences d’une femme qui te dit que ça ne va pas bien dans son couple.

Toi qui entends qu’elle veut qu’il change.

Toi qui sais que, même séparé, son ex se permet d’entrer chez elle sans invitation.

Toi tu peux faire la différence dans sa vie en lui disant qu’elle a le droit de vivre sans violence et de se sentir en sécurité; qu’elle a le droit de s’informer dans un organisme pour l’aider.

Toi tu peux t’informer auprès d’organismes tels que Le Havre des Femmes afin de mieux comprendre.

Toi tu peux aussi appeler les policiers ou le DPJ si la situation te semble dangereuse.

Toi aussi tu dis. #CEST ASSEZ