Menu principal

Cinéma...
par Guylaine Hudon le 2021-04-02

Voici les films qui seront présentés au Centre socioculturel Gérard-Ouellet au mois d’avril 2021.

Mon année Salinger

Les 3, 7 et 8 avril, à 19 h.

New York, 1996, Joanna, une jeune diplômée en littérature, décroche un poste d’assistante de l’agente du célèbre auteur J.D. Salinger. Sa patronne est une femme autoritaire et intimidante. Une partie du travail de Joanna consiste à envoyer une réponse générique et sans âme à toutes les personnes qui font acheminer des lettres à J.D. Salinger. Mais, un jour, elle décide de répondre personnellement à certaines d’entre elles. La jeune femme sera alors amenée à se questionner sur son avenir : veut-elle vraiment devenir éditrice ou auteur comme son cœur semble lui dicter?


Radioactive

Les 10, 14 et 15 avril, à 19 h.

Alors que le 19e siècle s’achève, Marie, une scientifique déterminée, est à l’aube d’une découverte phénoménale. Malheureusement, oeuvrant dans un domaine dominé par les hommes, celle-ci n’arrive pas à faire entendre sa voix. Elle fait alors la connaissance de Pierre Curie avec qui elle poursuit ses recherches sur la radioactivité, durant lesquelles ils découvrent deux nouveaux éléments : le radium et le polonium, deux substances aux propriétés très prometteuses. Cette découverte leur vaut même le prix Nobel. Mais la route est longue pour Marie avant d’obtenir la renommée, le respect de ses pairs et comprendre l’impossible dans ce monde plein de mystères.


Portrait de la jeune fille en feu

Les 17, 21 et 22 avril, à 19 h.

1770. la jeune peintre Marianne débarque sur une île bretonne pour faire le portrait d’Héloïse. Toujours peinée par le mystérieux décès de sa sœur, cette dernière vient de quitter le couvent et elle doit bientôt se marier avec un noble mila-nais. N’acceptant pas son destin, elle refuse que quiconque la peigne. En guise de compagne de promenade, Marianne devra l’observer en secret et reproduire de mémoire les traits de son visage. Les jours passent et les deux femmes se rapprochent, nouant une profonde complicité qui réduit leur solitude comme peau de chagrin.


L’Opéra de Paris

Les 24, 28 et 29 avril, à 19 h.

2015. L’Opéra national de Paris entame une nouvelle saison au cours de laquelle neuf productions opératiques et huit ballets sont au programme. À sa première année comme directeur, Stéphane Lissner veille au bon fonctionnement de l’organisme. Il est entouré d’une équipe dévouée, composée aussi bien de concepteurs artistiques, de responsables des communications que de costumiers ou de membres du chœur. Ce documentaire propose une incursion dans le quotidien des gens qui président aux représentations données à l’Opéra Bastille comme au Palais Grenier. Il offre un tour d’horizon, explorant des coulisses à la scène, des bureaux aux salles de répétition, en passant par le parterre rempli d’auditeurs admiratifs.

Claire Wingen

Directrice

Démonstration, Projecteur, Projecteur De Cinéma, Cinéma




Espace publicitaire