Menu principal

Journée de partage de notre héritage autochtone à Tourville
par Guylaine Hudon le 2019-09-02

Le 22 juin dernier, une centaine de personnes ont participé à l’une ou l’autre des activités organisées par des bénévoles de la région qui présentaient différentes facettes des cultures des Premières Nations. Cette journée était l’occasion aussi de souligner le solstice d’été, comme le font traditionnellement les peuples autochtones. Cette rencontre s’est tenue dans la salle communautaire de l’ancienne école de Tourville devenue complexe multiservices.

Le programme de la journée avait été conçu pour intéresser les personnes de tous âges. Les enfants n’étaient pas oubliés et certains ont démontré leurs connaissances des cultures de leurs ancêtres guidant même les visiteurs adultes moins au fait des traditions, des symboles et des faits historiques. Ils ont pu entendre des contes, pratiquer leur habilité à des jeux anciens et se confectionner des colliers du bonheur. Il faut reconnaître que la grande majorité des Québécois et Québécoises qu’on dit de souche sont d’origine métissées et que cette rencontre entre plusieurs cultures s’est faite dès l’arrivée des Français sur cet immense territoire peuplé déjà par plusieurs nations depuis des millénaires.

Tourville a déjà abrité des familles autochtones avant la fondation de la paroisse de Saint-Clément et jusqu’au début du vingtième siècle. Entre le fleuve et les Hautes-Terres, ce lieu a sans doute vu passer des générations de groupes se déplaçant au rythme des saisons, tantôt pour aller pêcher sur le grand fleuve, tantôt pour retourner en forêt au sud pour y passer l’hiver et y survivre grâce à la chasse et à la trappe et aux provisions faites pendant la chaude saison. Des savoirs se sont transmis depuis, d’une génération à l’autre, dans plusieurs localités du sud de la MRC. Cette mémoire vivante fait partie de notre héritage familial et culturel.

Cette belle journée de rencontre était axée sur le partage : des connaissances, des souvenirs, des impressions et des projets. Les personnes participantes ont beaucoup apprécié ces moments de convivialité et de rapprochement pendant lesquels on a pu constater que les valeurs universelles étaient celles qui unissaient malgré les différences culturelles. Des objets de culture artisanale étaient exposés et présentés rappelant le contexte dans lequel ils avaient été utilisés. Des cercles de partage et de discussion ont permis d’approfondir certaines réalités. Une soupe des « trois sœurs » composée de courges, maïs, fèves et bison a été offerte aux visiteurs. Un concert de chansons interprétées par leur auteure Shanipiap, artiste innue vivant depuis plus de 40 ans à Wendake (Village Huron), a clos cette journée. Cette artiste a été très présente comme animatrice auprès des enfants et pendant les cercles de discussion.

Les personnes ou groupes (écoles, organismes, municipalités) intéressé(e)s à poursuivre les contacts ou à s’informer sur les cultures autochtones peuvent joindre le 418-359-0075.

Françoise de Montigny-Pelletier



Espace publicitaire