Menu principal

Le Musée maritime du Québec rend hommage à Mme Barbara Pouliot pour sa contribution significative à la mémoire maritime du Québec
par Guylaine Hudon le 2019-09-03

Le dimanche 18 août, à l’occasion de son traditionnel Hommage aux gens du fleuve, le Musée maritime du Québec (MMQ) honorait Mme Barbara Pouliot pour sa contribution au patrimoine maritime en raison des recherches qu’elle a effectuées sur le chavirement du navire Fort William. Traitant de cet incident maritime oublié dans son livre Lever l’ancre : John Pouliot, naviguer sur les eaux du monde (Les éditions GID) et dans le documentaire Faux départ : incident du Fort William (produit par Barbara Pouliot et réalisé par Jean-Pierre Fillion), Mme Pouliot fait état de cet évènement survenu dans le port de Montréal en 1965 qui emporta cinq membres d’équipage, dont un marin de L’Islet, Jean-Charles Ménard. Son père, M. John Pouliot, marin de père en fils depuis 300 ans, était également à bord du navire et survécut presque miraculeusement au chavirement.

Par cet hommage, le MMQ avait à cœur de souligner l’importance de la contribution de Mme Pouliot à la préservation de la mémoire collective : «? Nous avons été touchés par son approche humaine et son regard de fille de marin, mais aussi par la rigueur dont elle a fait preuve dans cette quête bien personnelle ?», a tenu à souligner le président du conseil d’administration du MMQ, M. Simon Mercier, également pilote maritime.

Tout comme son livre témoigne des répercussions du métier de marin sur la vie de famille, le documentaire réalisé par Mme Pouliot donne accès aux émotions et aux réflexions qui peuvent habiter les proches durant de longues années. Le moyen métrage, d’une durée de 34 minutes, est présenté tout l’été en continu jusqu’en octobre 2019, au Musée maritime du Québec.

«? C’est un appel de la mer qui m’a poussé à produire ces deux ouvrages. (…) En 2013, mes racines de marins sont venues me chatouiller. À partir de ce moment, j’ai su que je devais écrire les histoires de marins de mon père, pour préserver la mémoire familiale oui, mais surtout pour permettre aux non-marins d’avoir accès à ce monde et de mettre en valeur ce métier méconnu, mais ô combien important? », a confié Barbara Pouliot.

Barbara Pouliot

Issue d’une longue lignée de marins, Barbara Pouliot est née à Saint-Michel de Bellechasse. Bien que son enfance soit marquée par les longues absences de son père parti en mer, Mme Pouliot reste fascinée par la navigation. Elle fait elle-même l’expérience du travail en mer à bord de deux navires de la garde côtière lui permettant ainsi de sillonner les mers de la Basse-Côte-Nord et les mers arctiques. Détentrice d’un baccalauréat en aménagement forestier, elle a œuvré 16 ans à l’aménagement des forêts. Elle est maintenant analyste en transport maritime au ministère des Transports du Québec et se dit très fière de participer à la mise en valeur durable du fleuve Saint-Laurent.


Mme Barbara Pouliot a livré un vibrant témoignage devant la soixantaine d’invités rassemblés pour l’occasion. Photos ©Marie-Pier Morin.


En signe de reconnaissance, Mme Barbara Pouliot a reçu la traditionnelle œuvre Hommage aux gens du fleuve (une création de l’artiste Denys Heppell). Photos ©Marie-Pier Morin.


Mme Pouliot, entourée de Mme Marie-Claude Gamache, directrice du Musée maritime du Québec et messieurs Simon Mercier, président du MMQ, et Alain Franck, conservateur au MMQ. Photos ©Marie-Pier Morin.


À propos

Créé en 2007, l’Hommage aux gens du fleuve est né à l’occasion de la Fête des chants de marins de Saint-Jean-Port-Joli. À ce jour, 26 personnalités québécoises du milieu maritime ont été honorées à l’occasion de cet évènement annuel. Depuis quelques années, le Musée a repris l’organisation de l’hommage, y voyant un geste de gratitude envers des gens passionnés qui ont activement contribué à la vie maritime québécoise. Le MMQ est aujourd’hui un partenaire Prestige de la Fête des chants de marins.

Fondé en 1968, rappelons également que le MMQ est le gardien de la collection nationale maritime du Québec. Il possède plus de 15 000 artéfacts et documents anciens se rapportant à l’histoire maritime du Québec et met en valeur trois navires, ce qui en fait une institution muséale maritime majeure au Canada. Sa mission vise à faire connaître et apprécier l’histoire et le patrimoine maritime du Québec à travers des gestes de valorisation, de diffusion, d’éducation, de conservation et de recherche. Vivant, accueillant et ouvert, le Musée cultive, à travers ses activités, des liens durables avec ses publics, ses membres et ses partenaires.

Site web du Musée maritime du Québec 

Page Facebook de Barbara Pouliot : Histoires de marin

Emilie Robitaille

Consultante en communication

UNE. communication stratégique




Espace publicitaire