Menu principal

Le TDAH à l’âge adulte
par Guylaine Hudon le 2018-07-27

Voici une entrevue réalisée avec un adulte vivant avec le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH). La personne a voulu conserver l’anonymat.

Q : Comment as-tu découvert ton TDAH?

R : Je l’ai su vers 40 ans, il y a environ un an. Ce qui a sonné les cloches? Le professeur de mon garçon m’a averti que mon fils devait se faire évaluer par des professionnels pour savoir s’il vivait avec un TDAH ou non. Ça s’est avéré être le cas et je me suis douté que j’avais la même chose. Je me suis questionné moi-même. Je me suis souvenu que quand j’étais petit, à l’école, j’avais le nez rivé à la fenêtre en permanence. Mon professeur disait : « Tu ne feras jamais rien de bon! » Aujourd’hui, je suis camionneur, le nez... à la fenêtre, à longueur de journée. Depuis que je suis jeune, je me suis tout le temps considéré différent. Finalement, mes deux enfants sont diagnostiqués, l’un TDAH et l’autre TDA (sans hyperactivité).

Q : Les symptômes pour toi?

R : J’ai toujours été plus actif que les autres. J’ai l’impression que les gens ne bougent pas assez autour de moi. J’ai envie de les réveiller, en faisant des blagues. J’ai trop d’électricité dans le cerveau. Je n’aime pas les silences. Je me mets de la pression au travail, le hamster roule dans ma tête. Socialement, j’ai peu de filtre. J’aime rire et que l’ambiance soit décontractée.

Q : La médication?

R : Ce n’est pas pareil pour tout le monde. Le médicament doit t’aider à se concentrer, à être toi-même, pour être capable, par exemple, de faire ta journée de travail sans recommencer trois fois la même chose. Ça calme le hamster! Il s’agit de travailler de manière plus efficace et moins dangereuse.

Q : Les points positifs?

R : Je suis quelqu’un de passionné. Je suis généreux et drôle. Je me connais mieux à la longue. Mon but ultime, c’est d’aider les autres. Si on pense du bien, il va arriver du bien. Je suis à 100 % fiable et ponctuel. J’adore faire des activités avec mes enfants, on ne s’ennuie pas... surtout l’été!

Entrevue fait par Ariane Lacasse, intervenante

Maison de la Famille de la MRC de L’Islet



Mots-Clefs

tdah adulte  
Espace publicitaire