Menu principal

Musiques sacrées d'Europe et d'Amérique, de Chopin à Whitacre
par Guylaine Hudon le 2017-06-02

Le dimanche 14 mai dernier, un concert unique de chants sacrés a été présenté en l'église Notre-Dame de Bonsecours de L'Islet. Un pont sur l'Atlantique était sous la direction de Guillaume Boulay, directeur musical et artistique du choeur La Schola Cantorum de Québec.

Au programme

Song for Athene de John Tavener (1944-2013)

Ave Maria de Théodore Dubois (1837-1924)

Libera me Domine de Frédéric Chopin (1810-1849)

L'Hymne à la vierge de Pierre Villette (1926-1998)

Pange Lingua de Guillaune Boulay (1982-)

Agneau de Dieu de Rupert Lang (1948-)

Alleluia de Éric Whitacre (1970-)

Mon âme est triste de Guillaume Boulay (1982-)

Great is the lord de Healy Willan (1880-1968)

Theay are at rest de Edward Elgar (1857-1934)

Ubi caritas de Maurice Duruflé (1902-1986)

Beati quorum via de Charles Villiers Stanford (1852-1924)

Ubi caritas de Ola Gjeilo (1978-)

O magnum mysterium de Morten Lauridsen (1943-)

La centaine de personnes présentes au concert a eu droit à une prestation acapela sous la direction sensible et nuancée du chef de choeur Guillaume Boulay. Le public a apprécié cette douceur pour l'âme et le cœur par la majesté de l'acoustique adéquate de l'église Notre-Dame de Bonsecours.

En prime au programme, une interprétation de l'Hallelujah de Leonard Cohen (sous l'arrangement de Roger Emerson et accompagnée à la guitare par Michel Auger) par la fusion La Schola Cantorum et de La Marée Chante sous la direction de Peggy Bélanger. Ce fut un véritable enchantement.

Ce spectacle unique a su mettre en valeur ce type de répertoire classique et a ravi l'auditoire par une allégresse touchante et partagée.

Guy Laprise,

14 mai 2017



Mots-Clefs

musique sacrée  
Espace publicitaire